Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Taille du texte: +

Lumière sur Les Pousses Poussent, projet liégeois

Début juillet, les Pousses Poussent ont été présentée à la presse, par Maggy Yerna, Échevin en charge du Logement, du Développement économique et territorial, de la Régie foncière et de la Politique du Personnel communal de Liège, Pascal Hennen, Coordinateur de la coopérative Les Petits Producteurs (LPP), Christian Jonet, Coordinateur de l’association La Ceinture aliment-terre liégeoise (CATL) et les deux maraîchers Félicie et David, en charge des Pousses Poussent.

Madame Maggy Yerna rappelle les difficultés rencontrées par les jeunes maraîchers qui souhaitent s’installer en Province de Liège. La première difficulté étant bel et bien l’accès au foncier. Avec le projet CREaFARM, la ville de Liège s’engage à favoriser l’implantation d’entrepreneurs agricoles sur le territoire de la ville de Liège et à encourager les filières courtes de distribution en vue de renforcer l’économie alimentaire locale.

Concrètement il s’agit avant tout d’aider les agriculteurs en leur fournissant des terres. C’est ainsi qu’en avril 2018, le pôle agriculture urbaine de la ville de Liège, proposait la mise à disposition d’une parcelle de 17.946 m2, propriété de sa Régie foncière, située dans le quartier de Sainte Walburge pour une durée de 20 ans, et à titre gratuit, permettant d’y développer un projet de maraîchage. Une première en Wallonie.

 

Grâce à la collectivité, le projet prend forme

 

Les  Pousses Poussent est un projet agricole développé grâce à la collaboration de la ville de Liège,
de la Ceinture aliment-terre liégeoise et de la coopérative Les Petits Producteurs (LPP)

 

LPP, coopérative à finalité sociale, favorise une agriculture biologique à taille humaine en soutenant les maraîchers, David et Félicie.

Concrètement, cela signifie :

- Leur proposer un statut hybride : en complétant leurs revenus de producteurs avec un temps partiel stable en tant que travailleur en magasin ;
- Un crédit pour une aide à l’installation pour se passer des banques. Actuellement, 40 000 euros ont été investis ;
- Une garantie d’achat de leur production afin de limiter le risque commercial, le prix étant fixé à l’année, par les producteurs eux-mêmes.


La CATL, pour sa part, a soutenu la ville de Liège dès la conception du projet CREaFARM, mais a également contribué à l’installation de l’activité de maraîchage, notamment en accompagnant les Pousses Poussent dans la conception du plan de culture et du plan d’investissement.

La CATL a aidé à la mise en place d’un système d’agriculture soutenue par la communauté (ASC). Il s’agit d’un système de distribution alternatif qui a été développé pour la première fois en Wallonie (à Jupille) par François Sonnet, référent maraîchage au sein de l’équipe.

Grâce aux 75 abonnements chez les Pousses Poussent et aux deux-tiers de la production récoltée en auto-cueillette, le revenu des agriculteurs est assuré pour l’année, et les conditions socio-économiques sont nettement améliorées, ainsi que la qualité de vie des jeunes maraîchers sans oublier celle des mangeurs. 

 

Plus de 50 légumes cultivés

 

Dans ce grand potager comme le définit Félicie, 50 légumes sont cultivés, mais pas seulement. À travers ce projet agricole, alimentaire et solidaire, on cultive autre chose : la résilience. Ici, on réfléchit, on teste et l’on questionne le modèle conventionnel afin de trouver une alternative à l’agriculture d’aujourd’hui.

C’est un système innovant qui est pratiqué rue du Plope à Liège, une expérience pour l’agriculture bio et locale sur petite surface, une démonstration que l’on peut cultiver différemment, tout en assurant un meilleur statut pour les agriculteurs, un revenu décent, un prix juste, et une meilleure alimentation pour les consom’acteurs. En somme, une agriculture respectueuse des femmes et des hommes, de la nature et des écosystèmes.

Un équilibre qui peut s’avérer parfois très difficile à trouver, mais qu’il est nécessaire de privilégier.

Les Pousses Poussent, un projet pilote liégeois qui fonctionne, et qui doit être essaimé ailleurs, afin de promouvoir des systèmes alimentaires durables et à multiples externalités positives.

 

Marie-Sarah Carcassonne
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte