Le média du végétal et de l'agriculture en ville

Un architecte qui s'implique dans le vivant

thumbnail_IMG_20221012_103335

Marie Joret des Closières est écologue et ingénieur agronome. Elle a réalisé un stage à l'agence Chartier Dalix. L'objectif était d'apporter son expertise sur la végétalisation des différents projets de l'agence notamment en matière de palettes végétales et entretien des toitures, façades et jardinières filantes que l'on peut fréquemment retrouver dans les projets de l'agence. Elle nous fait part de ses résultats et sa vision.

"Mon rôle était de faire le lien entre les différents acteurs (écologues, botanistes, spécialistes de la végétalisation du bâti, BE arrosage etc.) afin de proposer les meilleures solutions sur les projets", commence la jeune femme. "Une de mes missions principales était notamment d'apporter une vision plus "agronome" à une doctorante travaillant chez Chartier Dalix et dont la thèse avait pour sujet la création d'une nouvelle typologie de murs végétalisés plus respectueux de l'environnement : les murs biodiversitaires.

Une palette végétale appropriée

Marie a ainsi pu travailler sur les problématiques de choix d'une palette végétale, des plans de plantations, et d'un substrat adaptés pour ces murs végétalisés. Enfin elle a eu un rôle de sensibilisation et de pédagogie des équipes au regard du vivant, afin de favoriser sa prise en compte dès la conception dans le futur. - ... 
"Chartier Dalix s'inscrit dans une nouvelle génération d'architectes plus engagé pour l'environnement et qui n'hésite pas à consulter des acteurs du domaine du vivant pour proposer des projets cohérents", précise l'agronome-écologue. "C'est pour moi un facteur de réussite et de progrès qui j'espère se répandra dans de nombreuses agences à l'avenir.

"Ce qui fait également l'originalité de l'agence, c'est cette volonté de favoriser l'accueil du vivant
dans l'ensemble des projet, parfois au détriment de l'esthétisme".

"Cela me semble aujourd'hui assez rare dans le domaine de l'architecture. Ainsi, même si les résultats des projets du pôle recherche ne sont pas toujours à la hauteur des espérances car le vivant est capricieux, Chartier Dalix à le mérite de tenter l'experience et de s'améliorer dans l'accueil de la faune et la flore à chaque nouveau projet. - Les projets à suivre à l'agence s'inscrivent dans la même lignée pour l'agence qui a pour vocation de créer dans un maximum de ses projets une "continuité sol-façade-toiture" vivante (pleine terre, façade végétalisée, toiture végétalisée). Il n'est donc pas rare que Chartier Dalix propose dans ces projets actuels et futurs des toitures intensives potagères qui pourraient tout à fait être réfléchies en partenariat avec des entreprises comme Topager, Cultures en ville, Agripolis etc. -

Des solutions compatibles avec le végétal

L'agence reflète les principes "écologistes" de ces fondateurs. "Leur engagement est visible tant dans leurs projets que dans la création d'un pôle recherche spécialisé dans le vivant dans le bâti", exprime Marie. Concernant les contraintes, disons que la volonté de Chartier Dalix d'une végétalisation plus vertueuse et naturelle (peu d'entretien, pas d'arrosage peu d'apports en fertilisant , plantes indigènes etc.) se heurte souvent à la réalité du végétal qu'il est souvent difficile de maintenir en conditions urbaines sans intervention humaine. En effet, au sein des projets, les architectes recherchent souvent les solutions les moins onéreuses, mais cela n'est pas toujours compatible avec le végétal.
Par ailleurs les architectes sont confrontés aux exigences des clients qui demandent souvent une végétalisation esthétique et abondante à la livraison. Ces exigences sont souvent difficiles à satisfaire lorsque l'on décide par exemple d'utiliser des espèces indigènes et locales sans système d'arrosage à la place d'espèces horticoles.
Enfin conclut l'agronome :"la végétalisation dans les projets est souvent considérée en dernier, lors des chantiers". C'est pourtant un sujet qui doit être réfléchi très en avance. "La communication avec les entreprises de construction et sous traitants en végétalisation s'est parfois avérée très laborieuse", tient à souligner Marie.

"La végétalisation, dans les projets est souvent considérée en dernier car moins urgente".
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte