Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Taille du texte: +

Une ferme maraîchère en plein centre-ville... à Québec



Cultiver des légumes en plein centre-ville? Ce sera bientôt possible à Québec grâce à la création d’une ferme maraîchère urbaine, mise en oeuvre par les  Urbainculteurs. Article avec la Fondation Bonduelle.

 


Depuis quelques semaines, l’espace qui accueillait le marché du Vieux-Port de Québec jusqu’à l’été 2019 grouille d’activités. Vingt bacs en bois d’environ 1 m x 15 m ont fait leur apparition sur la dalle de béton. Bienvenue dans l’une des plus grandes fermes maraîchères à vocation sociale et pédagogique au Québec, une nouvelle initiative en agriculture urbaine de l’organisme Les Urbainculteurs.

Baptisée Les jardins du bassin Louise, le site s’étale sur 320 m2. « Douze bacs vont bientôt accueillir une large variété de légumes. Les 8 bacs restants seront utilisés par le jardin communautaire », explique Marie-Hélène Dubé en charge des communications.

Autre partie prenante essentielle du projet: les organismes communautaires locaux qui luttent contre l’insécurité alimentaire. En effet, l’ensemble des récoltes bénéficiera aux familles dans le besoin.

Les organismes ont donc sélectionné les légumes à cultiver: carottes, tomates, pommes de terre, poivrons, courges, etc. Ils assureront par ailleurs la distribution auprès des familles à faible revenu au fur et à mesure des récoltes. « Les impliquer dans le projet nous permet d’être certains de répondre à leurs besoins » mentionne Marie-Hélène.

 

 

Approvisionnement local

 

Autre partenaire du projet: la Ville de Québec. Ce projet de ferme maraîchère s’inscrit d’ailleurs dans le plan d’agriculture urbaine que la Ville dévoilera dans les prochains mois. En offrant un soutien financier de 90 000$ par an sur 3 ans, la municipalité permet ainsi aux organismes communautaires d’acheter les récoltes à prix coûtant.

 

Au cours des trois prochaines années, la ferme s’agrandira progressivement.

L’objectif est d’atteindre un total de 60 bacs d’ici 2022. « Nous nous sommes inspirés de deux projets innovants : Sole Food Street Farms, à Vancouver et Le potager de la cantine à Nantes, en France. Notre particularité est que Les jardins du bassin Louise est entièrement accessible au public. Il n’y a aucune clôture » souligne Marie-Hélène.

 

 

 

Le site s’apparente donc à un jardin public dont l’ensemble de la population pourra profiter. Les Urbainculteurs ont une large expérience en la matière.

 

Depuis 2009, ils ont aménagé des dizaines de jardins et de potagers, dont le jardin comestible qui s’étale au pied de l’Assemblée nationale. « Mais cette ferme maraîchère en plein centre-ville est un rêve que nous avions depuis la création de l’organisme » s’enthousiasme Marie-Hélène.

 

 

En complément de la production maraîchère, l’organisme proposera des ateliers et autres activités d’éducation sur le jardinage.

 

 

 

À l’heure où les politiques d’agriculture urbaine et les réflexions autour des systèmes alimentaires durables sont d’actualité, les Jardins des bassins Louise pourrait bien inspirer d’autres villes québécoises.

  

Ressources : Les Urbainculteurs

 

 

Rejoignez-nous et inscrivez-vous à notre Newsletter !

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte