Screenshot_2021-01-19-4-Publier-Fil-dactualit-LinkedIn

Le premier tiers-lieu, alliant agriculture et culture en Essonne vient d'être créé à Gometz-la-Ville, sur le plateau de Hurepoix au sein du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. On vous explique le concept et les activités innovantes prévues sur place.

Le projet des Serres de Beaudreville consiste en la réhabilitation de 6000 m2 de serres agricoles laissées à l'abandon depuis 12 ans. Cette espace hébergera des activités de production agricole, transformation, commercialisation et services à destination des porteurs de projets et des habitants. Il proposera aussi des activités culturelles et touristiques pour accueillir du public.

L'initiateur de ce projet, Julien Perrin, apiculteur dans l'Essonne se montre désireux de développer des projets répondant à sa vision d'"une agriculture en pleine mutation et innovante", il a prospecté pendant 10 ans pour pouvoir trouver les bâtiments lui convenant. Une fois son objectif atteint, il a rassemblé autour de lui un collectif constitué de personnalités trés diverses, répondant à cette volonté d'un projet trés ouvert. Ensemble, ils ont créé l'association Faire vivre les serres de Beaudreville qui a la charge de la gestion des lieux communs, de l'animation du lieu et de l'accompagnement des différents porteurs de projet et locataires des espaces. 

Le tiers-lieu comprendra des espaces de travail (serres, ateliers, bureaux), des espaces de mutualisation (coworking, miellerie, fablab), des espaces de convivialités (café, espace détente, dégustation) et des espaces de vente (production des serres, produits locaux, matériel apicole).

Des activités innovantes et expérimentales

Onze projets professionnels ont déjà été initiés sur le site qui compte en accueillir à court terme une trentaine. Les activités prévues sous les serres sont aussi variées qu'innovantes : 

- production : apiculture, culture de morilles hors-sol, culture de micro-pousses, aquaponie, culture d'agrumes et culture expérimentale de thé. A cela s'ajoute un verger en extérieur ;
- transformation des produits des serres et du verger : kéfir de fruits, jus de fruits, conserves, produits traiteur à partir des récoltes des serres et de produits de la région ;
- vente sur deux lieux : une boutique où seront vendus les produits cultivés et fabriqués dans les serres et des produits de la région, mais aussi des créations artistiques et un magasin de vente de matériel apicole (essaim, ruches...) et de produits issus de l'apiculture (cire...).

Programme artistique et culturel

Le projet de ce tiers-lieu agricole repose aussi sur le postulat que l'agriculture est un vecteur de culture, de transmission et d'éducation sur le territoire. Ainsi Les Serres de Beaudreville proposeront des évènements et animations (un calendrier prévisionnel est déjà constitué) autour de thèmes en lien avec les activités des serres :
- des ateliers : teinture végétale, vannerie, tissage végétal, céramique...;
- des expositions : land art, art plastique, expositions éducatives ;
- des conférences, des films : sur des thèmes liés à l'écologie, au développement durable, à la biodiversité ;
- des formations : initiation à l'aquaponie, apiculture, culture de morille hors-sol, cuisine ;
- des soirées et des repas à thèmes : design culinaire, cuisines du monde, expériences sensorielles

Certaines activités ont déjà démarré dans les serres mais la poursuite de la réhabilitation du site est indispensable pour continuer à acceillir de nouveaux projets. L'association a donc lancé une campagne de Crowdfunding sur KissKissBankBank pour pouvoir financer la poursuite des travaux (réparer les vitres cassées, installer des voiles d'ombrage dans les serres, commencer les aménagements ERP (accueil du public), amener l'eau dans les espaces de bureaux, d'activités, acheter les équipements de la miellerie...).

 De nombreux partenaires 

Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse,  SAFER Ile-de-France, collectivités locales (Commune de Gometz-la-ville, Communauté de communes du Pays de Limours), association Les Champs des possibles, et de nombreux acteurs économiques et associatifs locaux...