Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Taille du texte: +

Pavillon de l'Arsenal : Et demain on fait quoi?

 


Quel sera le visage de la ville d’après la pandémie ? Déplacements, zones de réunion, lieux de santé, circulations… Tout peut être repensé à la lumière de la crise sanitaire. Spécialistes, habitants ou enfants, le Pavillon de l’Arsenal invite chacun et chacune à redessiner la ville de demain.

La crise du Covid-19 et le confinement qu’elle a engendré va-t-elle bouleverser notre façon de vivre en ville et de la concevoir ? C’est le pari du Pavillon de l’Arsenal, qui a lancé le forum « Et demain on fait quoi ? » pour inviter les professionnels du secteur à échanger leurs propositions sur l’après. "L’enjeu du projet, explique Alexandre Labasse, son directeur général, interrogé par Télérama est de créer un espace de discussion pour les acteurs de la ville (architectes, urbanistes, paysagistes, associations, ingénieurs, bureaux d’études, promoteurs immobiliers) en partant du principe que demain va être différent d’aujourd’hui et que la crise sanitaire est révélatrice de dysfonctionnements de la ville et dans la façon de la penser. On a vu d’ailleurs beaucoup de tribunes de philosophes comme Edgar Morin ou Bruno Latour, qui évoquent la ville, la proximité, la notion d’espace, les façons de produire."

 

Le forum virtuel, deviendra physique

 

Si le forum s’adresse aux professionnels, le Pavillon de l’Arsenal, qui cherche toute l’année à rendre accessible aux non-initiés ses travaux autour de l’urbanisme et de l’architecture, ne se dit pas fermé à la participation du grand public. "Nous avons reçu des propositions de particuliers. Ce n’était pas l’idée de départ mais si nous recevons des idées argumentées de citoyens, nous les mettrons en débat bien sûr." Virtuel dans un premier temps, le forum deviendra physique à la réouverture du Pavillon ; des échanges seront alors organisés autour des documents reçus. Pour développer les propositions, plusieurs formats sont autorisés : article, dessin, tribune, projet... Elles seront mises en ligne au fur et à mesure sur le site du Pavillon de l’Arsenal. Les enfants sont aussi invités à participer en envoyant leurs créations (dessin, photo, collage, texte court) pour montrer comment ils imaginent leur rue, leur appartement ou leur école demain.

 

La crise fait penser autrement... il va falloir trouver de nouvelles réponses

 
Modes de vie urbains, fabrication de la ville, conception de l’habitat : les sujets potentiellement impactés par la crise du Covid-19 sont nombreux ; ils amplifient les questions environnementales posées ces dernières années et en posent de nouvelles. "On peut se demander, conclut Alexandre Labasse, si on va désormais fabriquer avec les ressources autour de nous ou si on va continuer les échanges lointains pour faire venir des matériaux. On peut s’interroger sur la promiscuité et l’espace, les lieux publics n’ayant jamais été pensés dans le contexte d’une pandémie virale. On peut se questionner aussi sur l’évolution de la stratégie des lieux de soin : les grands regroupements vont-ils continuer d’être d’actualité ? Ou encore réfléchir à la taille ou la ventilation des logements… La crise nous fait penser autrement plein de choses et de problèmes, qu’on avait résolus par des façons de faire anciennes ou des habitudes. Les professionnels vont devoir trouver de nouvelles réponses et c’est passionnant."


Les propositions sont à envoyer à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Les textes (de 1 500 à 6 000 signes) doivent être signés, enregistrés sous Word et éventuellement illustrés. Les dessins ou visuels doivent être enregistrés sous format PDF (10 Mo maximum).

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte