Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

« La transition socio-écologique : à l'amorce de nouvelles relations villes-campagnes"

 

Le cahier de recherche "La tansition socio-écologique " analyse les nouvelles relations villes-campagnes. Les flux de matières et d’énergies qui y sont déployés, et à la différence de leur organisation au sein du régime socio-écologique industriel, relient les lieux de production, de transformation et de consommation dans le cadre d’une proximité géographique (Gumuchian et Pecqueur 2007). Ils sont par ailleurs mis en place par des acteurs locaux, notamment publics.

 

 

Les acteurs locaux, et essentiellement publics pourraient-ils se réapproprier la gouvernance des les flux de matières et d’énergies renouvelables?

 

Dans ce document issu de la recherche doctorale de Laetitia Verhaeghe, au sein de l’UMR Géographie-Cités, sous la direction de Sabine Barles, professeure à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, et d’Antoine Brès, chercheur associé à l’UMR Géographie-Cités, de l'équipe C.R.I.A. (voir encadré), quelques pistes de réponses sont analysées.

 

 Deux logiques relationnelles de natures différentes étudiées

 


Il s'agit d'une part, d'analyser les relations de sécurisation de l’accès des villes aux ressources des campagnes : les campagnes seraient alors des territoires “servants” des villes.

D'autre part; il est nécessaire d'étudier les relations de mutualisation des ressources entre villes et campagnes :  une ou plusieurs villes et campagnes s’associant entre elles et permettant aux acteurs locaux de tirer mutuellement profit de cette situation.

Cela conduirait à dépasser le point de vue urbano-centré : villes et campagnes pourraient agir de manière coordonnée sur la transformation du métabolisme de leurs territoires.

 

Équipe C.R.I.A. : Centre de recherches sur les Réseaux, l’Industrie et l’Aménagement

Créée dans les années 1980 par des collègues mobilisés par des recherches sur les espaces industriels et leurs aménagements, l’équipe C.R.I.A. a ensuite étendu ses objets de recherche en interrogeant plus globalement l’impact des mutations productives et péri-productives, notamment des réseaux, sur les territoires. L’urbanisme et l’aménagement en sont progressivement devenu l’objet principal, avec une attention particulière mais non exclusive à leur dimension réticulaire. Équipe d’accueil de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le C.R.I.A. a rejoint l’UMR Géographie-cités en 2004. L’équipe est aujourd’hui marquée par les origines disciplinaires variées de ses membres : urbanisme, économie, géographie, sociologie, architecture, ingénierie. 
Une autre caractéristique  de l’équipe tient à l’importance de ses relations avec les acteurs, publics ou privés, de la production et de la gestion des villes et plus généralement des territoires.
Le C.R.I.A. pilote l’axe Produire et gérer la ville : acteurs, outils et matérialités urbaines

 

Les partenariats du Cahier de Recherche

Cette thèse a été réalisée en partenariat avec Sol et Civilisation, France urbaine, la Fondation Avril et l’Institut pour la Recherche de la Caisse des Dépôts, ainsi que la Direction du Réseau de la Banque des Territoires.

 

Lien vers le ducument complet

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte