Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Taille du texte: +

Bulletin de suivi : manger au temps du coronavirus

 

Dans ce troisème bulletin de "manger au temps du coronavirus", initié par plusieurs acteurs de la recherche et du terrain, on y découvre l'intérêt exacerbés pour la vente de proximité et les circuits courts. Des producteurs mais aussi des consommateurs communiquent dès maintenant sur les valeurs associées aux circuits courts pour informer et fidéliser les nouveaux clients arrivés pendant la crise. Tout ceci pour préparer l' "après".

 

Les circuits courts sont toujours attractifs mais des interrogations font jour pour la suite. Des structures de développement agricole et rural mais aussi des acteurs directs des circuits courts, situés dans une même région, se rencontrent pour se rassurer, partager des bonnes pratiques, prendre des idées. Ceux qui étaient déjà en réseau en mesurent l’intérêt.

 

Renforcer des liens pour la suite

 

L’échange avec les pairs est utile et rassurant dans une période de crise comme celle-ci. Cela donne envie à certains réseaux de renforcer les moyens de communication internes après la crise, pour poursuivre ces échanges et favoriser la réactivité. 

Les acteurs des structures de vente faisant face à une demande de plus en plus importante mettent en avant l’intérêt d’essaimer leur type de structure dans différents territoires, plutôt que de grossir.

A méditer avec l'ensemble des acteurs impliqués. 

 

Ce bulletin s’appuie sur l’analyse de 138 contributions reçues à travers le formulaire en ligne et de 18 autres par d’autres canaux (réseaux sociaux ou échanges directs), ainsi que sur des apports issus de 61 articles de presse.

L’enquête “Manger au temps du coronavirus” a été initiée par des membres de l’Unité Mixte de Recherche ( UMR) Espaces et Société (C. Darrot, G. Maréchal), avec le cabinet coopératif Terralim (B. Berger, V. Bossu, T. Bréger, D. Guennoc, G. Maréchal, C. Nicolay), et les CIVAM de Bretagne (A. C. Brit), grâce à la stimulation du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement  (CPIE) de Belle-Île en Mer (G. Février) et l’association Fert'Île de Bréhat (F. Le Tron).

 Bulletin n°3

Pour contribuer

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte