Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Immobilier et crise sanitaire : quel état des lieux et quelles perspectives ?

 

ImmoMatin et News Tank Cities ont organisé, le 24 avril 2020, un webinaire auquel ont participé Laurent Vimont, président du réseau Century 21, Marc Villand, président de la Fédération des promoteurs Immobiliers (FPI) Ile-de-France et PDG d’Interconstruction, François Maillard, président de Spie Batignolles Immobilier et Pierre Sorel, président d’Hibana. Nous avons retenu l'interrogation n°3 sur l'accompagnement de la sortie de crise.


Des mesures gouvernementales pourraient-elles accompagner cette relance à très court terme ?

 

Pour François Maillard, président de Spie Batignolles Immobilier : "Sur le très court terme, il y a surtout un besoin de clarté. Il faut que tous les maillons de la chaîne soient prêts pour redémarrer. La remobilisation de tous est impérative. On attend des pouvoirs publics du soutien et de la clarté". 

 

Faire entrer la nature en ville 

 

Marc Villand, Président de la FPI Ile-de-France et PDG de Interconstruction retient : "Des mesures concrètes doivent être prises. D’abord, il faut une fluidité administrative : nous sommes encore suspendus aux élections municipales. Même si 30 000 maires ont été élus, il en reste 6 000 à élire et souvent dans les grandes villes ou métropoles. Ce qui veut dire des PLU (plan local d’urbanisme, ndlr) et des permis de construire en attente. Autre frein : la numérisation des collectivités locales en terme de télé-instruction des permis. Plus globalement, un renouvellement complet du monde de l’urbanisme est à envisager : il faudra s’inscrire dans la durée, et faire entrer la nature en ville."

Pierre Sorel, Président d’Hibana, société de promotion immobilière : "Un impératif : que les administrations s’équipent davantage en outils numériques. Sur la question de la fiscalité : le seul sujet qui permet de relancer de manière efficace l’immobilier en période de crise, c’est la défiscalisation. Certains rétorquent que cela coûte cher. Or, ce n’est pas vrai ! Car lorsque l’on relance une activité comme celle de l’immobilier via ce levier fiscal, on génère de la TVA et l’État s’y retrouve en terme de ressources. »

 

article complet

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte