Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Taille du texte: +

Festival international des jardins 2020 de Chaumont-sur-Lore

 


La 29ème édition du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire s’attarde sur un sujet essentiel à la vie sur notre planète : la terre. Avec Sylvie Lygnie, journaliste à Garden_Lab

« Les jardins de la terre, retour à la terre mère » en dit long sur les ambitions des vingt quatre jardins du 29 ème édition du Festival International des Jardins du domaine de Chaumont-sur-Loire. Cet hommage à la terre est traduit de multiples façons depuis la mise en abîme jusqu’à l’union du terrestre et du divin en passant par la prise de conscience des limites physiques de la planète.

Les réalisations sont audacieuses comme toujours mais un tantinet davantage cette année peut-être à mettre en relation avec la grande diversité de nationalités des équipes en présence. Françaises, belge, hollandaise, allemande, irlandaise, suédoise, italienne mais aussi américaine, indienne, chinoise, brésilienne…

Ici, un alignement d’arbres se couche au fur et à mesure des déséquilibres de la nature. Là, la planète flotte au milieu de l’eau… ou au milieu du sable ailleurs. Un jardin d’inspiration inca étage des terrasses et place savamment les cultures selon les microclimats générés par cet étagement. Un autre conçu par une équipe indienne utilise ce même principe de culture respectueuse du paysage et de la topographie..

 

Garden_Lab, partenaire du Festival parraine cette année « la source vive », conception de Bertrand de la Vieuville, François Piednoir et Jean-Marie Desgrolard. Le jardin dresse en son centre un mur en pisé d’où s’écoule un lait de chaux, symbole de la maternité par sa couleur mais aussi de la guérison par l’usage de ce produit en horticulture. Les concepteurs nous expriment ainsi la nécessité d’entretenir une relation bienveillante et généreuse avec notre environnement.

 

En parallèle des 24 jardins issus du concours, cinq cartes vertes complètent la réflexion.

 

Eric Lenoir, pépiniériste engagé évoque le jardin de la résilience.

L’architecte designer Patrick Nadeau a choisi de parler de la terre… dans l’air avec une « forêt » de Tillandsia dans la serre tropicale du domaine.

Le paysagiste d’Afrique du Sud Leon Kruge importe l’esprit africain à Chaumont avec un jardin de dunes et de savanes qui conte mille et une histoires de nature.

Pedro Nehring, chef jardinier du parc brésilien Inhotim, procure ombre et eau fraîche dans un jardin directement inspiré de son parc luxuriant.

Enfin, Alexandre Lévy et Sophie Lecomte nous plongent dans un univers sonore à l’écoute des arbres.

 

Festival des jardins 2020, Chaumont-sur-Loire.
Dessin du jardin de Eric Lenoir, issue des cinq cartes vertes du festival.

_
Le Domaine de Chaumont-sur-Loire, dont les espaces se déploient sur 32 hectares, est de nouveau ouvert à la visite depuis le samedi 16 mai 2020, et tous les jours de 10h à 20h.

Rejoignez-nous et inscrivez-vous à notre Newsletter !

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte