Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

"Atterrir", pour se former et faire germer son projet d'installation agricole

 

L'objectif de la formation Atterrir, proposée par Matrice est d'accompagner des porteurs.euses de projet pendant 6 mois, jusqu'à la phase opérationnelle C'est la promesse de l'incubateur qui propose cette formation gratuite, du 4 janvier au 21 juin 2021, pour favoriser de nouvelles installations agricoles. 

 

 
"La formation est active et participative", explique-t-on chez Matrice. Elle veut favoriser au maximum l'échange et la contribution et se veut autant théorique que pratique, économique qu’agricole, mais surtout "centrée sur le réel du projet". Même un projet individuel ne se construit pas seul : vous intégrerez ainsi un collectif de porteur.se.s de projets. 

 
Atterrir est autant un accompagnement personnalisé qu’une formation.

 

Mais que vient faire Matrice - institut d’innovation, acteur numérique et incubateur de startups - dans le domaine agricole ? "Nous ne savons pas cultiver la terre ni élever des animaux. Sommes-nous certains qu’une exploitation agricole, ce n’est que cela : des compétences exceptionnelles liées à la terre ?", interroge François-Xavier Petit, directeur général de Matrice

 

"Nous pensons qu’une exploitation agricole est une entreprise.
Une entreprise très particulière, mais une entreprise quand même. Et c’est là que nous entrons en jeu".



Business plan, marketing, produit, étude de marché, réseaux de distribution, organisation RH, site internet… tous ces sujets sont aussi ceux d’une exploitation agricole, car sa viabilité en dépend aussi. Ce n’est pas forcément une approche classique, mais le temps n’est-il pas venu de renouveler la façon d’être une exploitation agricole ?

 

Matrice a décidé de venir en soutien du monde agricole pour l’aider du mieux possible à faire sa transition et attirer de nouveaux agriculteur.trice.s, capables de vivre de leur travail et d’être à l’avant-garde d’une agroécologie en actes.



Programme en quatre phases 

 

1. Acquérir les bases de l’agroécologie : Réfléchir aux divers types d’agriculture (dont l’agriculture biologique)/ S’adapter au changement climatique/ Fertiliser le sol, s’ouvrir aux techniques culturales simplifiées et à l’agriculture de conservation des sols/ Considérer les techniques alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires/ Envisager l’élevage et le pâturage tournant dynamique/  Favoriser la biodiversité. 

 

2. Réaliser un diagnostic territorial : Savoir réaliser le diagnostic territorial d’une ferme en Ile-de-France : zonage agro-physionomique du territoire,  dynamiques territoriales, cartographie des acteurs du développement agricole et d’agriculteurs / Porter un regard réflexif sur son projet en lui appliquant cette méthodologie.

 

3. Bénéficier de l’expérience de ses pairs : Par des partages d’expériences avec des agriculteurs en place, appréhender la diversité des modèles de fermes et des pratiques agricoles, étudier les forces et faiblesses de différents modèles agroécologiques/ Développer une méthodologie de capitalisation des acquis.

 

4. Définir son modèle de ferme : Construire la vision de sa ferme/ Acquérir la maîtrise foncière/ Préciser la structure juridique de son exploitation / Définir les types de productions agricoles / Envisager la diversification de ses activités / S’ouvrir aux innovations agrotechnologiques et agroécologiques



Compétences agroécologiques et entrepreunariales 


L’objectif des modules d’agroécologie est de découvrir des pratiques agricoles innovantes, afin de piocher dans chacune de celles-ci pour construire son propre modèle de ferme. Selon les projets et les profils des participant.e.s, le contenu pédagogique est adapté et enrichi.

 

L'approche pédagogique de Matrice favorise la progression autonome de chacun.e vers l'action.

 

Par des temps réguliers d'échanges collectifs, de capitalisation et un suivi individualisé, la structure accompagnera ses entrepreneurs afin qu'ils construisent leur posture d'entrepreneurs, et renforcent leur confiance en eux, en cultivant une vision claire pour leur projet.


Localisation de la formation


La formation a lieu en présentiel et en distanciel. Elle est accessible à tou.te.s, y compris en région : Sur les 6 mois, 80 jours auront lieu en région parisienne. 


Le “camp de base” pour le présentiel restera les locaux de Matrice situés dans le 15e arrondissement de Paris. Des visites de fermes et des rencontres avec des experts sont prévues en région Ile-de-France (notamment chez Hectar, dans les Yvelines).

 

La formation est entièrement gratuite pour les participants, financée par Matrice, Hectar (encadré) et le Château Lafite Rothschild.

 

Pour suivre ce programme, il est nécessaire de
concentrer 100% de son temps à son projet d’installation.

Pratique et dépôt de candidature


Déposer son dossier de candidature sur https://matrice.io/atterrir. Dans le formulaire, joindre son CV. Fournir : pièce d’identité, attestation de responsabilité civile, attestation pôle emploi (si inscrit.e ) et diplôme agricole.

Critères de sélection : motivation, projet personnel et professionnel,  capacité de travail en équipe, adéquation du projet avec la formation et disponibilité. Pré-requis souhaité : capacité agricole délivrée par un diplôme en agronomie ou en agriculture (Bac pro, BTSA, BPREA, …)


Hectar est un lieu hybride alliant une exploitation agricole et un lieu de formation pour former et accompagner gratuitement aux métiers agricoles.

L’objectif de l’installation de cet écosystème agricole au cœur d’une ferme en activité est de contribuer au renouvellement des générations en sécurisant les parcours de ceux qui envisagent d’embrasser le métier d’agriculteur et de remédier aux difficultés de recrutement du secteur en attirant ceux dont la vocation est en devenir.

Située à Lévis-Saint-Nom, Hectar est situé sur la ferme des Néfliers qui est l’unique exploitation de la commune. La ferme était conduite jusqu’à présent sur 300 hectares de manière conventionnelle en grandes cultures (blé, orge, colza).

La ferme a désormais l’ambition d’être un pilote de transition pour la mise en place d’un système polyculture-élevage en agriculture biologique
de conservation (ABC). La conciliation de l’agriculture biologique et de la conservation des sols reste encore très exploratoire.

La diversification des cultures à l’échelle du domaine et la conversion en agriculture biologique a été lancée en avril 2020.

L’implantation de prairies a été réalisée pour réhabiliter l’élevage (pâturage tournant dynamique) de manière progressive à partir du printemps 2021.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte